Savoir lire entre les leans

Savoir lire entre les leans

Un tableau pour le nombre de problèmes sur vos outils de travail (physiques ou numériques), un autre pour comptabiliser les heures passées au téléphone… Vouloir garder une trace des tâches accomplies, pourquoi pas. Mais encore faut-il garder des informations qui seront utiles et pertinentes vis-à-vis de votre vision et de vos objectifs ! Le suivi de la performance des processus internes est ce qui va permettre à l’entreprise ou au chantier d’améliorer son fonctionnement et finalement, d’améliorer sa productivité. Et si on commençait par faire un peu de tri ?

Aller à l’essentiel

Petit rappel de vocabulaire : en anglais, « lean » signifie « maigre » ou « sans surplus ». Le lean, c’est d’abord la volonté de se débarrasser de tout le superflu. Il faut donc éviter au maximum le gaspillage, qu’il s’agisse de moyens, de temps, d’énergie. Mettre à jour des tableaux tous les mois, ça prend les trois. Alors autant épargner tout le monde et se concentrer sur ce qu’on doit vraiment garder. Quelles sont les données et outils dont vous avez vraiment besoin pour travailler et pour vous améliorer ?

Repenser son système

Pour comprendre quelles informations peuvent être exploitées, aidez-vous des principes sur lesquels reposent le lean management :
  • La projection sur le long terme
    -> Quelles sont les indicateurs de performance qui permettront une amélioration du bien-être des salariés et, par conséquent, de leur productivité d’une année à l’autre ?
  • L’analyse, la compréhension et la résolution des problématiques :
    -> Quelles erreurs ont été commises, quelles sont leur occurrence, comment doivent-elles être résolues ?
    -> Qu’est-ce qui est mis en place pour les éviter à l’avenir ?
  • Considérer le client :
    -> Quelles sont les données dont il a besoin pour vous faire confiance ?
  • La participation des salariés en autonomie :
    -> Comment rendre la participation de chaque service facile et les résultats compréhensibles par tous ?
  • La réduction du temps de production :
    -> Quel temps est accordé à quelle tâche ? Les collaborateurs peuvent-ils être plus efficients ? De quelle façon ?

Lorsque vous réfléchissez à la méthodologie à adopter, pensez bien que le processus doit être rapide, clair et compréhensible par tous mais surtout dépourvu des gaspillages (attentes, mouvements et transports inutiles, surqualité, surproduction, etc). Chaque service doit pouvoir l’utiliser.

Oubliez la formule « au cas où », gardez en tête que toutes vos actions doivent avoir du sens et tout ce que vous conservez doit avoir une utilité pour vous ou de la valeur pour le client. Et si vous peinez à y voir clair, Lean Institut est là pour vous accompagner.

Qu’est-ce que le Lean Office ?

Le lean et la communication interne

Pour qu’un projet se déroule sans accroc, il est primordial que les parties prenantes soient toujours informées de son avancée, y compris des tâches accomplies par des tiers. II faut que chacun sache ce qui a été fait, ce qu’il reste à faire et quand il faut le faire.

LIRE LA SUITE
Qu’est-ce que le Lean Office ?

Qu’est-ce que le Lean Office ?

Si les efforts sur le terrain sont souvent les plus visibles, le travail de l’ombre, en amont ou en parallèle des chantiers, est primordial. Le Lean Office est une démarche d’amélioration continue inspirée des méthodes industrielles.

LIRE LA SUITE
Qu’est-ce que le Lean Chantier ?

Qu’est-ce que le Lean Chantier ?

Le Lean Chantier est une démarche d’amélioration continue pensée, comme son nom l’indique, pour l’environnement des chantiers. Elle est le fruit d’une collaboration entre le maître d’ouvrage, le maître d’œuvre et l’entreprise ou les entreprises, l’OPC, le bureau de contrôle, le SPS, etc.

LIRE LA SUITE
Pas d’amélioration sans mesure

Pas d’amélioration sans mesure

Le lean, c’est une histoire de performance. Pour comprendre comment faire mieux, il faut d’abord comprendre ce qui peut être mieux fait. En somme, même si la nature humaine nous pousse à dissimiler nos erreurs, ce sont pourtant ces dernières qui vous pousseront à améliorer votre processus de lean. Il est temps d’apprendre de ses erreurs !

LIRE LA SUITE